Danse avec les grues - Voix vives

Dockers et grutiers dans une danse sans musique sur le port de commerce. Un poème documentaire, écrit pour le festival de poésie Voix-vives 2015

Poésie, festival
2015
 
 
Gilet jaune, cambouis mâle,
Il brave le gouffre de la cale,
Etoile matinale, au milieu de matelots affairés,
Pour toute ballerine, des godillots de sécurité.
Paumes ouvertes, en cadence,
Mains caleuses et noires,
Il danse avec les grues.
 
Invisible, son partenaire de transe
Aux manettes, en miroir
Dans la cabine fourbue,
 
Marionnettiste géant
D'une mâchoire inhumaine
Capable d'avaler les tonnes
Transportées par l'océan
Soja, granit, urée, pâte à papier, éoliennes…
Sans relâche, quelle gloutonne !
 
Il fait vibrer ses doigts, illico 
Elle répond d’un pas chassé hydraulique
Il se grandit en posture flamenco,
Elle élève, fissa, son bras mécanique.
 
Tel le César d’un cirque mondial
Il pointe son pouce vers le bas. 
Elle s’incline à la verticale, 
Touchée, mais encore prompte au combat.
 
En équilibre sur le pont, bras écartés,
Gestes souples et concentrés.
En face : vertige, dextérité.
 
Docker, grutier, les danseurs partagent
un mystérieux langage,
S'envoient leur confiance sans âge
Par-delà le bastingage.
Un tango, yeux dans les yeux, 
Vu de haut, un pas de deux
Des marins arrimés aux quais.
 
Valse du transit, rouage de l’économie,
Leur duo ludique met en jeu des vies, 
Celle des pelleteurs de fond de cale, 
Fourmies perdues dans le ventre assouvi du navire tropical.
 
Un brin cynique,
la chorégraphie réclame sa valeur boursière.
D’un godet sûr, elle l’attire dans sa trémie conique,
Au milieu d’un bain de poussière.
 
Vrac, fracas, secousses, 
Entre ses jambes de fer, 
Elle rythme le ballet austère, 
Des camions qui s’entre-poussent,
Débordants de matières.
 
D'un bond, des tréfonds de l'échelle raide et métallique,
La relève arrive, épique.
Tape sur l'épaule peu volubile,
Frottements de crâne virils.
Accalmie,
Fin de la chorégraphie :
C’est la pause de midi.
 
 
 

Vous pouvez aussi apprécier…

Sète l'italienne
Sète a vu débarquer de nombreux Italiens du Sud, poussés par la misère. Pêcheurs ou agriculteurs, ils ont tenté de s’intégrer, jusqu'à conférer une identité particulière à plusieurs quartiers, à la gastronomie et aux expressions courantes. Article paru dans le magazine Radici.
2014
Portraits Niger et Mali
Portraits au Niger et au Mali
2005
Du boulot de Languedocien !
En pleine nature, ou de haute technologie : des métiers rudement attachés à leur territoire…
2013
L'Italie de rue : l'âme sœur de Sète
Un tiers des Sétois sont issus de l'immigration italienne, notamment de la région napolitaine. Dans les rues italiennes de Naples, Cetara, mais aussi Gênes ou la Toscane, j'ai retrouvé des visages et des attitudes proches de celles de mon port d'attache.
2014
Les CP font des photos - 1
Les enfants de CP-CE1 de l'école Marcel-Pagnol tirent des portraits aux enfants des autres classes. Ils sont créatifs, je suis fière d'eux ! - Projet scolaire.
2015
Nostalgie cévenole
Dernier printemps à la Roquette. Ludo et ses enfants doivent quitter le gîte qu'ils tiennent et où ils vivent depuis 12 ans. Au bout d'une piste, en pleine nature cévenole isolée, et tellement belle.
2015
Chœur à cœur
Humour, complicité et images vocales : plongée au coeur d'un chœur de passionnés. Une équipe de joyeux drilles n'hésite pas à faire un "grand écart" musical, du 15eme au 21ème siècle, de la Renaissance au contemporain. Report'art sur le groupe vocal "Fiamme Musicali" dirigé par Élisabeth Jacquemin, à Montpellier
2015
Sète identité
Culture populaire et histoire vécue font bon ménage. Faut-il dépoussiérer un peu, beaucoup ou pas du tout ?
2014
(N') ÊTRE FEMME - MEETING THE ODYSSEY
Femme soumise, femme libérée. Performance théâtre-danse sur les quais de Sète, avec 15 comédien(ne)s et danseur(se)s de Sète, sous la direction d'une metteur en scène russe, au sein du projet européen Meeting the Odyssey.
2015
Voyage à quai
Industriels façon Eiffel, mais entourés de vie. Moments volés autour des ponts mobiles qui séparent le centre-ville de Sète de la Pointe-Courte, sous forme de report' art multimédia.
2015
Back to Top