Les nuits de la Saint-Louis

La photo, un sport de contact ? Oui, au moins pour le tournoi de la Saint-Louis. Côté « off ». Un paroxysme de fête, d'amour, de tradition. L'action de la sécurité, un excès des bars à quai. Nous n'arpentons qu'une poignée de rues, mais les sandales souffrent. Chaleur, foule : l'exercice est intense. Physique, même.

2012
La photo, un sport de contact ? Oui, au moins pour le tournoi de la Saint-Louis. Côté « off ». Pendant ces trois jours de fête, en cette fin août 2012, nous jouons en équipe de onze, catégorie non-pro. Notre terrain de jeu : autour du bassin de joutes. En lisière du « cadre Royal » sétois.
 
Allez, dispersion dans la mêlée des enfants jouteurs trempés, des filles affublées de babioles clignotantes, des ados alcoolisés sur les tubes de l'été. Nos regards en radars, à l'affût des looks, des détails et et des attitudes qui claquent. Stratégie : aborder les passants, les convaincre de jouer leur propre rôle et les transformer en modèles, au contact de notre appareil photo —des numériques mini, ou réflex toutes options, selon –. Ou bien saisir une opportunité de jeu, capter au vol une scène sur le vif. Un paroxysme de fête, d'amour, de tradition. L'action de la sécurité, un excès des bars à quai. Nous n'arpentons qu'une poignée de rues, mais les sandales souffrent. Chaleur, foule : l'exercice est intense. Physique, même.
 
Temps mort : repli, un brin désordonné, vers le QG – la Maison de l'image documentaire, dans l'ancien collège Victor-Hugo. Là nous attend le photographe Gilles Favier himself. sourire en coin. « 80% d'une photo, c'est le re-la-tionnel ! » martèle l'entraîneur. Yeux cernés, voûtés face aux ordinateurs, nous déchargeons nos moissons de photos de la demi-journée, ou de la nuit précédente.
 
Façon gais zombies. Scruter, comparer, s'exclamer, sélectionner. Rire, bavasser, resélectionner. « Soyez plus méchants ! Choisir, c'est souffrir. » Pas d'attachement, trancher dans le vif. Pour pouvoir, enfin, se régaler d'une projection. Et, après un buffet sur le pouce, repartir, pour certains, rôder autour de la finale des « lourds »… Redispersion dans le Grand Sud, retrouvailles dans cette expo collective. Pour certains d'entre-nous, une première. Comme une cerise sur le pavois.
 
Exposition collective en octobre 2012 à la librairie l'Échappée Belle à Sète
 

Vous pouvez aussi apprécier…

Sète motivée et solidaire
Des initiatives, de l'entraide…les projets qui font du bien à Sète et autour du bassin de Thau !
2014
Les Écodialogues du Festival de Thau
Des penseurs-militants répondent aux questions de l'énergéticien Thierry Salomon, au festival de musiques du monde basé à Mèze. Juillet 2014-2015-2016
2016
Jeunes agriculteurs mag
Des reportages auprès des jeunes agriculteurs, dans toutes les régions de France À la recherche de solutions astucieuses pour faire des économies, et en faire bénéficier l'environnement. Ou l'inverse.
2007
Expositions - Projections
Expos et projections de photos et court-métrages documentaires
2014
Voyage à quai
Industriels façon Eiffel, mais entourés de vie. Moments volés autour des ponts mobiles qui séparent le centre-ville de Sète de la Pointe-Courte, sous forme de report' art multimédia.
2015
Visages d'Israël
D'Israël, les médias montrent surtout les soldats et les affrontements avec les Palestiniens. Mais qui imagine une population aussi métissée, où cohabitent des personnes d'origine géographique, de religion, et de degré de pratique très différentes ? Petit aperçu.
2014
Amis, Particuliers
Acquérir un tirage photo ou un livre photo, se tenir au courant de mes activités, expositions et publications dans la presse.
2014
Ploumanach by night
Dans les ciels de petit matin breton, les rochers roses impriment leur silhouette. Avec pour seul témoin, une colonie de goëlands…
2014
Presse magazine
Tous les titres qui ont publié mes articles
2014
Du boulot de Languedocien !
En pleine nature, ou de haute technologie : des métiers rudement attachés à leur territoire…
2013
Back to Top